vendredi 31 décembre 2010

Pain de seigle

Pour Noël en famille, j'ai décidé de faire un apéritif original. Je voulais que chacun puisse goûter un peu de tout ce qui fait Noël avec les huîtres, les escargots, le foie gras... 

Pour l'apéritif, il y avait donc sur la table:
   * croissants au foie gras (la recette viendra après)
   * huîtres avec pain de seigle maison, beurre salé
   * foie gras maison (la recette viendra) avec pain d'épices maison
   * escargots de bourgogne (achetés tout prêt, sur le marché, au stand  au cochon qui fume)

Il n'est rien resté de ses bonnes choses :o) 
Nous avions servi tout d'abord un champagne puis un pinot gris pour le foie gras. 


La recette:
  • 375gr d'eau
  • 500gr de farine de seigle
  • 1cc de sel
  • 1,5cc de levure de boulanger
Mettre ces ingrédients dans l'ordre selon la marque de votre MAP
Lancer le programme pâte (avec ma MAP, il dure 1h30)
A la fin du programme, sortir le pâton, le déposer dans un moule à cake et laisser lever à température ambiante pendant 1h.
Préchauffer le four th7 (210°C) 
Enfourner le pain de seigle et laisser cuire une trentaine de minutes. Surveiller la couleur et la cuisson en tapant au dos du pain, cela doit sonner creux.
On voit le pain de seigle, sur l'assiette de l'entrée 

jeudi 30 décembre 2010

Verrines à l'ananas caramélisé aux épices

En plus de la bûche, j'ai voulu servir des verrines de fruits. J'avais dans mes placards une boite d'ananas au sirop. Pour un précédent réveillon, j'avais préparé une sorte de sirop en faisant infuser des épices comme la badiane, la cannelle et j'avais envie de le refaire, pour ajouter une note de légèreté à un repas déjà bien copieux.
Et l'avantage de ces épices, c'est qu'ils sont bien de saison...


La recette:

  • 1 boite d'ananas au sirop
  • 1 étoile de badiane
  • 1 bâton de cannelle
  • 1 pincée de gingembre en poudre
  • 1 pincée de quatre épices en poudre
  • sucre en poudre
Égoutter les tranches d'ananas au sirop (ou les dés d'ananas) en gardant bien le jus.
Verser le jus récupéré dans une casserole, placer les épices et faire chauffer doucement le jus pour qu'il réduise.
Faire chauffer une poêle, verser du sucre en poudre avec un peu d'eau et laisser caraméliser. Y faire revenir les dés d'ananas.
Quand les ananas ont un peu de couleur, les verser dans le fond des verrines.
Laisser refroidir le jus d'ananas et verser sur les dés.
Placer au réfrigérateur quelques heures ou laisser à température ambiante.

mercredi 29 décembre 2010

Bûche à la mousse au chocolat et aux poires

Cette bûche était un des desserts que j'ai servi pour le Noël avec les amis. J'avais envie de faire la traditionnelle bûche pour rester dans les coutumes de Noël, mais je n'avais pas envie de la "lourdeur" des bûches à la crème pâtissières.
Quant aux bûches glacées, peut être que je me lancerai un jour, mais là, j'avoue je ne me sentais pas prête!
L'association poires-chocolat n'est plus à présenter! J'ai repris la recette du biscuit que je fais depuis des années et qui va très bien.

La recette:

  • 4 oeufs
  • 80gr + 20gr de sucre en poudre
  • 55gr de farine
  • 1CS d'eau
  • 1 grosse boite de poires au sirop
  • 6 oeufs
  • 200gr de chocolat noir pâtissier
  • 1CS de rhum
Égoutter les poires, tout en gardant bien le jus. Les couper en dés et les laisser égoutter dans la passoire.

La génoise
Préchauffer le four th6 (180°C).
Séparer le jaune du blanc de 2 œufs. Monter les blancs en neige en incorporant les 20gr de sucre lorsqu'ils commencent à mousser. Ne pas les monter trop fermes.
Battre les 2 oeufs entiers et les 2 jaunes avec les 80gr de sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse et triple de volume.
Incorporer la farine au mélange mousseux ainsi que la cuillère d'eau. Ajouter délicatement un peu de blancs en neige pour détendre la préparation, puis le reste des blancs très délicatement.
Étaler la préparation sur le lèche frites ou la plaque à pâtisserie avec une spatule de façon à aplanir la préparation.
Enfourner entre 10 et 12 minutes, surveiller la couleur.
Démouler quelques minutes après cuisson. (Pour faciliter l'enroulement, j'utilise un torchon humide, je pose la génoise dessus et je roule dans le torchon).

La mousse au chocolat
Casser le chocolat dans un saladier passant au micro-ondes. Faire fondre le chocolat (sans rajouter d'eau!)
Séparer les blancs des jaunes. Battre en neige les blancs d'oeuf, assez ferme. (J'ajoute toujours une pointe de sel)
Ajouter les jaunes au chocolat fondu, bien mélanger. 
Ajouter une bonne cuillère d'oeuf en neige et mélanger intiment au mélange chocolat-jaune pour détendre la préparation.
Puis, étape plus délicate, ajouter doucement le reste de blanc en neige. 

Le montage
Prélever quelques cuillères à soupe de sirop de poire et y verser la CS de rhum. Mélanger et imbiber la génoise.
Étaler la mousse au chocolat, recouvrir de dés de poires. Rouler doucement la génoise.
Placer-la sur le plat de service et la recouvrir du reste de mousse pour la décoration. Ajouter quelques personnages en sucre.

mardi 28 décembre 2010

Risotto aux morilles

Pour accompagner mon filet de boeuf, j'ai décidé de faire un risotto aux morilles. Le mélange morilles et foie gras, associé au boeuf est un pur délice.
Et puis, le risotto est finalement un plat bien facile à faire. 
Mon seul défaut, une fois de plus est le sel. J'ai encore du mal pour les plats en grande quantité à doser comme il se doit le sel (heureusement, pour mes convives, je sale peu et non de trop... parce que finalement, cela se rattrape)


La recette:
  • 400gr de riz à risotto (c'est un peu trop pour 8, mais tout dépend des appétits)
  • 50gr de morilles séchées
  • 300ml de vin blanc
  • 1 échalote
  • 1 oignon
  • 900ml de bouillon de poule
  • huile d'olive
Placer les morilles dans un bol et verser de l'eau tiède. Laisser réhydrater une bonne heure. Veiller à changer l'eau.
Éplucher et couper finement l'oignon. Dans un faitout, verser un peu d'huile, chauffer et y faire revenir l'oignon. Ajouter le riz, le laisser nacrer. Saler et poivrer. Verser ensuite le vin blanc.
Ensuite, ajouter un peu de bouillon et laisser cuire le riz. Renouveler l'opération en remuant bien le riz. Il est cuit au bout de 15mn. Si vous trouvez qu'il manque un peu de fondant, poursuivez l'opération en ajoutant un peu d'eau.
Quand les morilles sont réhydratées, les "essorées" et les couper en deux.
Éplucher et couper l'échalote. Faire chauffer une poêle, faire revenir l'échalote dans un peu d'huile. Ajouter les morilles. Saler et poivrer. 
Une fois que les morilles ont rendu leur eau, les ajouter au risotto.
Il ne reste plus qu'à dresser les assiettes!

lundi 27 décembre 2010

Filet de boeuf en croûte farci au foie gras

Cette année, c'est nous qui avons reçu pour Noël et comme une fois n'est pas coutume, nous n'avons pas fait un mais deux Noël!
Nous nous sommes réunis avec les copains pour fêter Noël mardi dernier et nous nous sommes réunis avec la famille le samedi 25.
Dans les deux cas, ma table se ressemblait. Je n'ai fait les menus que pour le 25, je n'avais pas de calque avant....
En fait, Papa Noël était passé un peu en avance cette année et nous avait offert un très joli service de table à mon carnivore et à moi-même!

Pour le repas avec les copains, j'ai un peu délégué les plats. Je me suis contentée de faire l'apéritif avec les croissants au saumon et les verrines de foie gras-mangue; le plat principal (la recette suit) et le dessert.
L'entrée c'est Tatiana qui s'est occupée de faire un foie gras maison, tout à fait délicieux!

La recette qui suit est donc le plat principal de notre repas. Je me suis inspirée du site Ô délices.

La recette:
  • 2 pâtes feuilletées (de préférence rectangulaire)
  • 1 rosbif non bardé (1,2kg pour 8 personnes)
  • 1 foie gras frais, dé-veiné
  • 1 jaune d'oeuf
  • sel & poivre
Préchauffer le four th8 (240°C)
Battre le jaune d'oeuf avec un peu d'eau.
Dérouler une pâte feuilletée, placer le filet de boeuf au centre. Saler et poivrer.
Recouvrir du foie gras frais. Saler et poivrer.
Placer la 2ème pâte feuilletée. Badigeonner les bords de jaune d'oeuf pour que les deux pâtes colles ensemble. Découper le trop plein de pâte. 
Faire un petit trou en haut pour que la vapeur s'échappe. Badigeonner l'ensemble du rôti de jaune d'oeuf pour qu'il dore au four.
Enfourner à four chaud durant 10mn puis baisser le four th6 (180°C) et laisser cuire encore une vingtaine de minutes

J'ai oublié de prendre une photo durant le repas, j'en ai pris une le lendemain avec les restes.
J'ai servi ce rôti accompagné d'un risotto aux morilles.

samedi 25 décembre 2010

Joyeux Noel

dimanche 19 décembre 2010

Purée de patidou

Depuis quelques temps maintenant, je suis "abonnée" à l'ail des ours. Il s'agit d'un magasin bio qui propose des paniers pour 1€ par personne et par jour. J'avoue que cela faisait très longtemps que je cherchais ce type de panier bio et là je suis enchantée!
Même mon carnivore aime retrouvé le bon goût des produits. Des pommes au bon gout sucré, des clémentines qui soient justes ce qu'il faut en acidité... des carottes presque trop sucrées!
Bref, vous aurez compris, je suis très emballée par cette formule; d'autant que je ne sais jamais ce que je vais trouver dans mon panier!
Et justement, il y a quelques temps, il y avait ça dans mon panier: un patidou. J'avoue que je ne connaissais pas et j'ai adoré le petit gout de noisettes, châtaignes.. 

La recette:
  • 1 patidou
  • quelques pommes de terre (du panier bio!)
  • du lait
  • sel & poivre
Couper le patidou en morceaux et enlever la peau.
Éplucher et laver les pommes de terre. 
Faire cuire le patidou et les pommes de terre à l'eau salée pendant une vingtaine de minutes.
Égoutter l'ensemble. Placer dans un saladier. Réchauffer un peu de lait au micro-ondes.
Écraser les pommes de terre et le patidou et ajouter le lait. Poursuivre jusqu'à obtenir une belle purée. Assaisonner selon votre gout.
De la crème fraîche ou du beurre peut être rajouté!

samedi 18 décembre 2010

Fondue au roquefort

Allez, encore un plat qui réchauffe de ce temps là. Mon carnivore n'a jamais été fan de la fondue savoyarde (moi j'adore cela, mais je ne me vois pas en préparer une pour moi seule). Quand nous étions à Paris, nous avons mangé dans un restaurant qui proposait de la fondue au roquefort. Nous avons été intrigué mais pas suffisamment pour tenter l'expérience. Alors je me suis dit, pourquoi ne pas le faire à la maison!
Je m'attendais à quelque chose de fort et j'avoue que je n'étais pas trop convaincue en la préparant, mais à ma plus grande surprise et celle de mon carnivore, nous avons beaucoup aimé. C'est même moins écoeurant que la fondue classique. 


La recette:
  • 200gr de Roquefort
  • 150gr de brie
  • 15ml de vin blanc
  • poivre

Enlever la croûte du brie. Couper les fromages en petits morceaux.
Faire chauffer le caquelon et y verser le vin. Ajouter les morceaux de fromage.
Chauffer sans laisser bouillir et remuer jusqu'à obtenir une masse homogène.
Poivrer légèrement, surtout pas de sel (le Roquefort sale suffisamment la préparation).
A servir avec un pain coupé en petits morceaux et à napper de fromage!

Si vous avez du cognac, vous pouvez en rajouter dans le vin blanc

vendredi 17 décembre 2010

Morteau au St Marcellin

Avec le froid hivernal qui s'est bien installé sur la France, nous avons besoin de petits plats qui tiennent chaud au ventre. 
Cette recette ressemble beaucoup à celle que j'ai posté il y a quelques jours mais c'est aussi bon avec du St Marcellin que de la cancoillote.
Ce qu'il y a de bien aussi avec cette recette, c'est que c'est rapide et réconfortant!


La recette:
  • une saucisse de morteau
  • des pommes de terre
  • du St Marcellin
  • un peu de vin blanc
  • sel & poivre
Éplucher et couper les pommes de terre en rondelles. Les laver et les faire cuire à l'eau salée pendant une quinzaine de minutes. Vérifier la cuisson à l'aide d'un couteau (la lame s'enfonce sans problème).
Dans le même temps, placer la saucisse dans une casserole, recouvrir d'eau et la faire cuire une vingtaine de minutes.
Préchauffer le four th 6 (180°C)
Placer dans des cocottes individuelles ou une grosse cocotte, dans cet ordre, les rondelles de pommes de terre, la saucisse de morteau et le St Marcellin coupés en rondelles. Verser une lichette de vin blanc.
Enfourner et laisser jusqu'à ce que le fromage soit bien fondu
Et pour déculpabiliser des calories, faire une salade en accompagnement :o)

lundi 6 décembre 2010

Mannala

Aujourd’hui, lundi 6 décembre, c'est la Saint Nicolas. Alors renouons avec la tradition et fêtons St Nicolas comme il se doit!
Moi, ce sera dans ma cuisine en préparant les mannalas; quoi de plus sympathique que ces petits bonhommes en pain brioché et un bon bol de chocolat chaud à la cannelle...!!!!
Ma photo n'est pas extraordinaire. Il faut dire que c'est la première fois que je faisais l'expérience des mannalas. 



La recette:
  • 250gr de farine
  • 50gr de sucre en poudre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 60gr de beurre mou
  • 1 oeuf
  • 75ml de lait
  • 1cc de levure de boulanger
  • 1/2cc de sel
  • des raisins secs ou des pépites de chocolat

Pour simplifier le travail, on peut utiliser une MAP. Verser les ingrédients dans l'ordre de la machine, sauf les raisins ou les pépites de chocolat.
Lancer le programme pâte (celui qui permet le pétrissage et la levée de la pâte)
A la fin du programme, sortir la pâte et prélever des boules de 100gr environ.
Façonner un boudin avec une extrémité plus épaisse. Pour former les jambes et les bras, il suffit de couper la pâte avec des ciseaux.
Laisser gonfler les bonhommes sous un torchon, dans un endroit un peu chaud pendant 1h.
Préchauffer le four th6 (180°C)
Prélever le jaune d'un oeuf, le battre avec un peu d'eau et badigeonner les petits bonhommes. Ajouter les raisins secs ou les pépites de chocolat (ou comme moi, casser des morceaux de chocolat) pour faire les yeux et les boutons.
Enfourner 25mn. Surveiller bien la cuisson selon votre four



mercredi 1 décembre 2010

Potée à ma façon

J'aime cuisiner, vous vous en doutez. Mais j'aime surtout travailler avec les légumes de saison. J'avoue que je n'aime pas voir sur les étals des légumes qui viennent d'Australie ou de je ne sais quelle autre contrée lointaine!
Certes, l'hiver n'est pas la saison la plus riche en légumes... et encore... il suffit de bien regarder.
Ici, j'ai décidé de cuisiner le chou avec pleins de bonnes choses du marché. Comme par exemple les lardons maisons.. 


La recette:
  • un demi chou blanc
  • des carottes
  • des saucisses de ménage
  • une tranche de poitrine crue
  • sel & poivre
Couper le chou en gros morceaux. Le laver.
Eplucher et laver les carottes. Les couper en gros morceaux.
Couper la tranche de poitrine en dés.
Dans le fond d'une cocotte minute chaude, faire revenir les dés de poitrine. Ajouter le chou, les carottes, les saucisses de ménage. Saler et poivrer. 
Verser 20cl d'eau. Fermer la cocotte et faire cuire une vingtaine de minutes, après avoir baissé le feu au chuchotement de la cocotte.